Accueil

Accueil > Actualités > UN CENTENAIRE POUR LA MEMOIRE

UN CENTENAIRE POUR LA MEMOIRE

Par Gay (Mermet) Marie-Odile Le 28 mars 2014 364 lectures

UN CENTENAIRE POUR LA MEMOIRE

Dès l’année 2013, nous avons entrepris de réaliser notre prochaine exposition du dimanche 6 Juillet 2014, sur le thème du centenaire de la Grande Guerre.


Nous ne pouvons rester indifférents à la restauration de la mémoire d’un anniversaire aussi important que douloureux. Qui dans nos familles n’a pas eu un grand-père, un grand-oncle, des cousins, des voisins, qui ont participé à ces 4 années qui ont bouleversé la vie des familles.
Dans les tiroirs, les armoires, sommeillent : un livret militaire, une citation, une médaille, des photos. Les sortir de l’oubli est un devoir de mémoire important pour la transmission de la connaissance. Notre association travaille à ce devoir de mémoire concernant plus particulièrement notre patronyme. Nous y associerons quelques souvenirs marquants afin de ne pas rester que dans des souvenirs douloureux.

Nous avons répertorié un total de 108 porteurs du patronyme Mermet (ou +) dans les "Morts pour la France" dont 5 officiers, 1 adjudant et 4 sergents. Les autres comme simple soldats ou caporaux, envoyés au Front pour rendre service à la Nation.
Les départements suivants ont payé un lourd tribu à ces disparitions :
21 dans l’Ain - 24 en Isère - 25 dans le Jura - 4 dans le Rhône - 11 en Savoie et 15 en Haute-Savoie. Les 8 derniers dans divers autres départements.

Ils ont connu les tranchées, la vermine, la faim, la souffrance, le bruit assourdissant des bombardements. Certains en sont revenus diminués par un handicap, la maladie ou le cerveau atrophié par autant de douleurs.

Les jeunes mariés de 1914 ont vu leur "lune de miel" écourtée par la mobilisation. Ensuite, la longue attente entre deux permissions, et 4 années avant que l’époux revienne au foyer. Quelques témoignages écrits au crayon sur des cartes postales jalonnaient l’attente et redonnaient l’espérance de savoir que le mari était encore vivant.
Nous joignons à notre article quelques photos de famille inédites.

Arsène, fils de Marie-Eugénie MERMET-LYAUDOZ, en militaire
Arsène et sa jeune épouse Louise, les époux de Juin 1914
Un groupe de soldat en 1915
Un souvenir de 1916
Un beau groupe de Poilus en 1915
Un groupe de 1915 dans lequel figure Victor MERMET, un poilu de Lorraine.

Ils ont combattu pour notre liberté.
A eux tous, merci, et une reconnaissance éternelle.


Portfolio