Accueil

Accueil > Actualités > Etudiants à Miami

Etudiants à Miami

Par Mermet-Maréchal Anne-Marie Le 3 janvier 2011 488 lectures

Etudiants à Miami

Pierre et Marielle Mermet-Maréchal natifs de St Claude et Viry Jura, nous expliquent ce que sont les remises de diplômes dans des Universités


IMPRESSIONNANT

Remise des diplômes de l’autre côté de l’Atlantique Pierre Mermet-Maréchal et son épouse Marielle, adhérents depuis le début de l’association sont les heureux parents de Laurent et Eric et demeurent à Miami. Eric est un heureux récipiendaire cette année, j’ai donc demandé à mon cousin de nous parler de cet évènement peu courant pour nous.

Pierre nous explique :

C’était la remise du Bachelor Degree en International Business pour Eric. Cette cérémonie s’appelle la « graduation ». Il y avait en même temps la remise des diplômes dans beaucoup d’autres spécialités comme finance, comptabilité gestion, etc… C’était à Florida International University, à Miami, 50 000 élèves. En France c’est un diplôme qui correspondrait à peu près à bac + 4 ou 5. Pourquoi une remise de diplôme en décembre ? c’est parce que les universités américaines travaillent 12 mois sur 12, ce sont des investissements énormes qu’on ne peut pas mettre en sommeil 3 ou 4 mois par an, il y a donc une remise de diplômes en mai et une en décembre. Les élèves obtiennent leur diplôme par l’accumulation de « crédits » qui correspondent au contrôle permanent des acquis dans les matières requises. On voit sur les photos que les professeurs aussi portent leur toge, lorsqu’on est initié, la couleur de la toge indique l’université dont les professeurs sont issus, la couleur de l’écharpe révèle la discipline et lorsqu’on voit les trois bandes horizontales sur la manche on sait que le professeur a un doctorat. Au cours de la cérémonie, outre la musique et les pompes, il y a des discours, comme on est aux USA, ils sont brefs et émaillés d’humour. Le thème est toujours le même : bravo, vous avez bien travaillé, maintenant vous allez devoir travailler plus encore car un diplôme ne vous donne aucun droit, il vous met simplement en position d’accomplir vos devoirs envers vous-même, votre famille et votre communauté. Vous avez beaucoup reçu, vous devez rendre à votre communauté. Les élèves comme Eric qui ont un bachelor degree, doivent rendre leur toge après la cérémonie, mais s’ils continuent pour obtenir un master degree ou un doctorat, lorsqu’ils auront ces diplômes, comme ils pourront prétendre à enseigner en université, ils devront conserver la toge qui montrera les signes de leur spécialité et de leur niveau. Laurent, notre ainé qui a un master degree a conservé sa toge. Aux USA, il faut noter que les diplômes ne sont pas égaux, leur valeur est liée à la réputation de l’université et donc au niveau de sélection qu’elle pratique. Les universités sont indépendantes et sont en compétition intense. Je sais que ça suscite des réactions en France, mais c’est la raison pour laquelle les universités américaines sont en tête du classement mondial, alors que les universités françaises ont tant de mal à figurer. En fait la compétition existe en France, elle a été dérivée vers nos grandes écoles, qui restent à un très haut niveau, l’autonomie des universités en France va progressivement combler l’écart et leur permettre de rattraper le retard. Ici quand les élèves ont l’équivalent du bac, ils présentent leur dossier à différentes universités qui toutes ont un niveau de sélection diffèrent, s’ils ne sont pas admis dans la plus prestigieuse, ils le seront dans une qui est moins exigeante et qui recrute à leur niveau. Eric qui veut faire maintenant un MBA (master of business administration), bien qu’il ait obtenu son diplôme avec d’excellentes notes, il n’est pas certain d’être accepté, Florida International University est classée parmi les 5 meilleurs MBA aux USA, en plus de son dossier qui est excellent il devra passer un concours basé surtout sur les maths. Mais ici personne ne se plaint de la sélection, tout le monde trouve que c’est normal. Eric va travailler très fort, et s’il n’était pas pris par son université, il pourra faire son MBA dans une université moins sélective. Il y a bien sûr un prestige attaché aux diplômes aux USA, mais il n’y a aucun droit ou niveau de salaire auquel un diplômé se sente avoir droit. Après, c’est la vie qui s’occupe de régler la vraie valeur du diplôme obtenu. Ici comme en France, il y a des gens qui réussissent sans diplôme, des gens avec des diplômes modestes qui laissent derrière eux les diplômés des grandes universités. Il y a des gens qui réussissent modes-tement et qui sont heureux, des gens qui réussissent brillamment et qui sont malheureux. Mais quand un fils obtient un bon diplôme, tout comme en France, on est heureux et on célèbre dans un bon restaurant. Et une belle cérémonie, c’est mieux qu’une liste dactylographiée épinglée au tableau d’affichage. Mais ça aussi en France est en train de changer. Voilà un petit aperçu de ce que nous avons dû apprendre sur le système américain pour suivre nos deux fils.

JPEG - 189.8 ko
ve de la salle
JPEG - 141.4 ko
les officiels
JPEG - 136.6 ko
Une famille heureuse
JPEG - 140.5 ko
Marielle et eric
JPEG - 135.6 ko
Pierre prend la photo
JPEG - 136.1 ko
Ca se fête
JPEG - 217.3 ko
JPEG - 100.5 ko
JPEG - 94.9 ko
JPEG - 101 ko


Portfolio

  • ve de la salle
    ve de la salle
  • les officiels
    les officiels
  • Une famille heureuse
    Une famille heureuse
  • Marielle et eric
    Marielle et eric
  • Pierre prend la photo
    Pierre prend la photo
  • Ca se fête
    Ca se fête